5. Evolution de la distribution - JTB, des changements en profondeur

5. Evolution de la distribution - JTB, des changements en profondeur

Lettre de Veille Japon Septembre 2017

 

Plus grande agence de voyage du pays, JTB Corp. alias Japan Travel Bureau Corporation, regroupe, à l’image des grands groupes japonais, de nombreuses activités qui vont de l’immobilier aux guides de voyage. Elle effectue dernièrement des restructurations importantes, indicateurs importants de l’évolution de l’industrie touristique au Japon.

 

JTB, Japan Travel Bureau, la plus grande agence de voyage du Japon, entretient de fortes relation avec des acteurs majeurs du tourisme au Japon comme Japan Railway (JR), équivalent de la SNCF chez nous, et la Japan Tourism Agency (JTA), la Direction du Tourisme japonaise. Pour donner une idée de son influence, la JTA a récemment changé la réglementation sur les conditions de travail des guides-interprètes au Japon afin de mieux s’adapter aux contraintes de gestion de JTB.

Plus de 180 sociétés de différents secteurs appartiennent au groupe JTB : agences immobilières, produits financiers, industrie pharmaceutique, maison d’édition qui distribue un des guides de voyage les plus populaires et les plus vendus au monde, « Rurubu », etc. JTB, ce n’est pas moins de 15 différentes agences de voyage plus ou moins spécialisées, parfois géographiquement, parfois selon la catégorie de clientèle avec, souvent, des marques ombrelles associées. Parmi les plus emblématiques : JTB World Vacation et sa marque Look JTB qui œuvre sur le tourisme de masse, JTB GMT (Global Marketing Travel), le TO de JTB, JTB Corporate Sales (sur le M.I.C.E), Tumlare avec une spécialisation Europe mais ouvert à tous types de clientèles (groupes, FIT, croisières, etc.), JTB Royal Road, spécialisé dans les séjours de luxe…  

Avec un capital de 24.6 milliard d’euros et 26,752 employés, le chiffre d’affaires du groupe s’est élevé à 1 650 milliards de JPY (env. 13,2 Mrds d’Euros) en 2016 uniquement sur son secteur Tourisme, ce qui le place en première position au Japon devant des groupes comme KNT-CT Holdings (Kinki Nippon Tourist), Rakuten ou H.I.S.

 

 

Des grands acteurs du secteur dont JTB se partagent Kuoni au printemps 2017
En 2016, Kuoni, un des grands tour-opérateurs mondiaux, représentait 1 400 employés et 589 millions d’euros de chiffre d’affaires mais était déficitaire sur une grande partie de ses activités. Grand bouleversement dans l’industrie, Kuoni a vendu séparément ses sections  à différentes sociétés internationales en avril 2017.  Parmi les principales cessions, JTB a racheté les sections Europe, Nouvelle-Zélande et  M.I.C.E, Thomas Cook India a acheté, quant à lui, les sections Etats-Unis, Afrique et Asie ; Hotelbeds a racheté GTA, alias Global Travel Distribution, la section grossiste BtoB de nuitées d’hôtels en ligne de GTA que possédait Kuoni. Le Tour-opérateur a conservé seulement son unique filiale bénéficiaire, VFS Global, société gestionnaire de visas pour de nombreux gouvernements dans le monde.

Concrètement, après enquête auprès d’un certain nombre de voyagistes japonais, les conséquences semblent toutefois pour l’instant limitées. Les agents de voyage auront toujours comme principale alternative pour créer leurs produits les deux plus grands tour-opérateurs sur le marché : Miki Tourist (appartenant au groupe H.I.S) et Kuoni (désormais appartenant au groupe JTB) même si d’autres acteurs comme Tumlare (autre filiale de JTB et ayant aussi une activité de Tour-Opérateur) ou G2 Travel  essaient également de tirer leur épingle du jeu.


Apparemment peu de conséquences court-terme sur le tourisme outbound en provenance du Japon vers la France donc, Kuoni et JTB gardant leurs propres fonctionnements autonomes. Le plus gros impact serait ailleurs et serait le véritable objectif de cette fusion : continuer à développer l’Inbound vers le Japon, en croissance exponentielle ces dernières années, particulièrement depuis l’Asie. Kuoni étant très bien positionné sur l’outbound dans les différents pays d’Asie, le tour-opérateur pourrait contribuer aux bons résultats de JTB en augmentant encore les flux touristiques asiatiques vers le Japon d’ici aux JO de Tokyo 2020.

Un autre changement, probablement structurellement plus profond, attend JTB à l’horizon avril 2018.  JTB compte actuellement une myriade de filiales dans le tourisme, certaines plus compétentes pour la programmation comme JTB World Vacation ou JTB Media, d’autres essentiellement en charge des ventes souvent par bassin émetteur, comme JTB Kansai (Osaka, Kyoto, Kobe), JTB Kyushu (Fukuoka, Nagasaki, Kumamoto) ou JTB Metropolitan, ou par catégorie de clientèle  ; d’autres encore en charge d’un secteur comme le MICE (JTB Corporate Sales).


JTB se donne pour objectif de fusionner la plupart de ses filiales afin de centraliser son savoir-faire, de gagner en efficacité et de supprimer les doublons dans son organisation.


Les bureaux qui proposent actuellement des voyages d’affaires pour les entreprises ou des voyages de groupes pour les écoles locales ou lycées  se maintiendront car les forces de ventes locales sont indispensables pour ce type de produits mais les principaux changements toucheront les agences de packages loisirs, comme JTB World Vacation ou JTB Media, qui verront les décisions prises beaucoup plus en centrale à Tokyo. Les agences locales d’Osaka, Nagoya, Fukuoka se déplaceront à Tokyo pour décider avec le siège de leur programmation locale, donnant de fait beaucoup plus d’importance dans le réseau aux programmateurs tokyoïtes. 


Conséquence de tout cela, il est également probable que Kuoni soit beaucoup plus mis à contribution qu’avant pour fournir des prestations aux programmateurs de JTB et, dans le même temps, que les différentes filiales  de JTB à travers le monde pâtissent de cette situation…