1. Contexte économique

1. Contexte économique

Lettre de Veille Japon Septembre 2017

 

3ème puissance économique mondiale qui connait une croissance faible mais continue depuis plusieurs années et un chômage quasi inexistant, le Japon représente toujours en 2017 un marché à très fort potentiel, avec des relations d’autant plus facilitées avec l’Union Européenne que les Etats-Unis ont mis un coup d’arrêt provisoire aux accords de libre-échange transpacifiques.  Un horizon optimiste à court et moyen terme, plus nuancé pour le long terme avec une population vieillissante et déclinante, un taux de natalité insuffisant et un consommateur prudent.

 

Le Yen demeure assez stable autour de 130 yens pour 1 euro, un cours relativement bas pour la  monnaie japonaise sur ces derniers mois mais qui correspond globalement à son niveau lissé sur ces 20 dernières années .


La croissance du 2eme trimestre 2017 a été conséquente (0,6%) même si elle aura finalement été inférieure aux prévisions (1%) des autorités japonaises. Il s’agit tout de même du 6e trimestre consécutif à connaitre une croissance positive. La consommation des ménages a progressé légèrement (0,8%)  - l’économie japonaise va donc plutôt bien et continue à croitre mais c’est un processus lent et elle n’est toujours pas en train de se recentrer sur la consommation domestique. Un des principaux enjeux reste en effet la difficulté du gouvernement à insuffler suffisamment de confiance pour que la consommation reprenne sensiblement et pour éviter la situation de quasi-stagflation  qu’il subit depuis plusieurs années.


Cependant, avec le soutien des investissements liés à la Coupe du Monde de Rugby en 2019 (dans 12 villes du Japon) et aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 à Tokyo, cette tendance positive devrait se maintenir pour le reste de l’année et au-delà.


A l’été 2017, le taux de chômage se maintient autour de 2,6%, soit simplement un chômage frictionnel, continuant à rendre le recrutement de nouveaux employés extrêmement difficile étant donné qu’il y a, de fait, une offre d’emplois  bien supérieure à la demande (actuellement  un taux supérieur à 200%). Cela s’explique notamment par le vieillissement de la population (les plus de 65 ans représentant en 2017 plus de 34 millions d’habitants, soit plus de 27% de la population) et par conséquent par la diminution du taux de population active. Par ailleurs l’expansion ces dernières années des hakken, emplois intérimaires, souvent de très courte durée, favorise également ce plein emploi même si elle accentue la précarité.  


La situation avec les voisins chinois et sud-coréens est relativement stable ces derniers mois, le  principal facteur d’incertitude affectant actuellement le pays à tous les niveaux résidant indéniablement dans la forte montée des tensions avec la Corée du Nord, mais il est impossible pour le moment d’avancer des hypothèses solides sur l’évolution et les effets de cette nouvelle « crise des missiles ».


L’accord de partenariat transpacifique (TPP) signé en 2016 a subi un rude contrecoup avec le désengagement des Etats-Unis de l’accord matérialisé par la signature d’un décret du président américain en janvier 2017. Depuis, de difficiles pourparlers pour des accords bilatéraux entre le Japon et les Etats-Unis se tiennent entre Shinzo Abe et Donald Trump mais la situation du premier ministre japonais est délicate vis-à-vis de ses partenaires asiatiques.  Conséquence positive de ce désengagement, la relance de négociations similaires entre le Japon et l’Union Européenne (JEFTA) qui buttaient depuis 2013 sur certains secteurs. L’abandon par les États-Unis du TPP a poussé le Japon à céder du terrain face à l’UE dans le domaine agroalimentaire et un accord de principe signé en juillet 2017 devrait permettre à horizon 2019 une plus grande ouverture du marché japonais à de nombreux produits laitiers, vins et autres produits agro-alimentaires ainsi que des facilitations bilatérales pour l’investissement et des accords importants dans le secteur automobile et de l’environnement.


(Sources Service Economique Régional, Ambassade de France au Japon)